Genève musicale


Parcours virtuels sonores




HEM, projet porté par Eric Daubresse et Luis Naon

Quatre parcours virtuels offrent une immersion dans un univers sonore, et transportent l’auditeur dans Genève, de la Place Cornavin au Cimetière des Rois, en passant par la Cathédrale et la Rade.

La mobilité résonne également d’un point de vue musical. Les lieux, les déplacements, l’environnement sont emprunts de sons et participent de notre histoire dans la ville. La classe de composition de la HEM propose la réalisation de plusieurs parcours virtuels musicaux et sonores, articulés autour de la mobilité. Textes enregistrés, musiques originales,  sons d’origine diverses ou encore paysages sonores, ces parcours donnent à voir un univers créé en fonction de différents points urbains. Ces parcours virtuels se rapprochent ainsi du concept de Hörspiel ou théâtre radiophonique. Chaque parcours est lié à un lieu de la ville de Genève ou de la région proche et peut être écouté depuis ce lieu pour une expérience totalement immersive, ou de tout autre endroit. Sur un appareil mobile, lecteur mp3 ou smartphone, ou depuis chez soi, la technique d’encodage en binaural permettra de simuler un environnement en 3D à 360° qui pourra être écouté sur casque. Les parcours durent entre 2 et 5 minutes.

 

Rêverie pour Samba de Benjamin Lavastre

« À partir d’enregistrements réalisés à l’Office cantonal de la population et des migrations de Genève, la pièce reconstruit une « surréalité » sonore où se mêlent les instructions réglementaires, les sons du quotidien et une musique fantasmée comme un écho du pays d’origine. »

A écouter à la Place Cornavin, symbole des flux de population

 

Protagoniste du texte © Illustration de Martí Buïl Castells

L’Escalade et moi de Xavier Palà i Nosàs

«Face à une expérience comme celle de la Fête de l’Escalade, notre corps et la Vieille Ville de Genève expérimentent une forme de symbiose à travers une mobilité corporalisée, exprimée dans le sonore et le musical.»
A écouter sur l’Esplanade de la Cathédrale, au centre de la Vieille Ville

 

Paesaggio Meccanico (con Rimbaud) de Matteo Gualandi

« Vivre dans un pays différent c’est aussi apprendre une nouvelle langue ; donc une nouvelle façon de s’exprimer et de penser, avec ses sons, ses formules et ses couleurs. Les auteurs que l’on aime nous conduisent dans la découverte. « L’éternité » de Rimbaud est un poème auquel je tiens spécialement. Ma musique lui sera complémentaire et en même temps indépendante ; un nouvel espace avec lequel le texte va interagir et se confronter. »

A écouter sur La Rade, symbole d’éternité

 

Yves Pagès, démonstration d’Eric Daubresse et Luis Naon

« Né en 1963 à Paris, Yves Pagès a été pion, veilleur de nuit, libraire, pigiste, magasinier, thésard, vacataire à Paris-8, pensionnaire à la Villa Médicis, dramaturge, essayiste, et auteur d’une dizaine de fictions, etc… Trois sujets pour une « Démonstration », Mbo, jeunechomeurdiplômé – Lucien, désargenté structurelDevoir de vacances. »

A écouter entre La Jonction et le Cimetière des Rois

 

Les compositeurs

Benjamin Lavastre

Né à Aix en Provence, compositeur, guitariste et enseignant, Benjamin Lavastre suit actuellement un cursus de composition à la Haute école de musique de Genève auprès des professeurs Michael Jarrell, Luis Naon et Eric Daubresse.

 

 

 

 

Xavier Palà i Nosàs

Xavier est né à Ponts, un petit village de la Catalogne. C’est là qu’il a eu son premier contact avec la nature et la musique. Deux éléments fondamentaux qui, dans son art, vont interagir entre eux comme inspiration et canal de création. Les graines plantées successivement par sa famille et par le professeur J. Ll. Guzmán-Antich ont été arrosées à l’Escolania de Montserrat. Et voilà que l’eau de cette montagne était bénie par la grâce de la Vierge de Montserrat et que l’arrosage a bien marché. Les feuilles ont été bien soignées au Conservatoire de Cervera, et amenées a posteriori à Barcelone, auprès de l’Escola Superior de Música de Catalunya ou Xavier s’est formé comme pédagogue du piano. Finalement, il a eu la chance d’étudier la composition à la Haute école de musique de Genève dans la classe de composition de Michael Jarrell, Luis Naon, Eric Daubresse et Santiago Diez-Fischer, ainsi que pendant deux année de direction d’orchestre dans la classe de Laurent Gay. Une étape dans laquelle sa création a pu trouver son canal et sa manière.

 

Matteo Gualandi

Né à Rome le 26 octobre 1995, Matteo Gualandi commence ses études musicales dans sa ville d’origine, où il étudie la trompette. En 2011, il commence ses études de composition musicale, avec C. Perugini et D. Bravi. En 2015, il intègre la classe de Composition et Composition électroacoustique de Michael Jarrell, Luis Naon et Pascal Dusapin au sein de la Haute école de musique de Genève, qui constitue actuellement son occupation principale. En 2018, il est admis à l’Académie Manifeste au sein de l’IRCAM de Paris.

 

 

Eric Daubresse, Michael Jarrell et Luis Naon sont enseignants pour la classe de composition et composition mixte à la Haute école de musique de Genève. Santiago Diez Fischer y est assistant.

 

Etudiants : Matteo Gualandi, Benjamin Lavastre, Xavier Palà i Nosàs, de la classe de composition de la HEM
Enseignants : Eric Daubresse, Luis Naon
Assistant : Santiago Diez-Fischer
Voix : Lino Eden, Margot Le Coultre, Eva Gattabigio, Lou Golaz, Noa Kopec, Jeremie Nicolet (comédiens de la classe préprofessionnelle théâtre du CMG) sous la direction d’Anne-Marie Delbart

Ingénieurs son : David Poissonnier et Christophe Egea

 

HEM