L’Evénement HES

Six école HES, et autant d’interprétations de «Mobilité(s)», le thème de l’Evénement HES 2018. Du 19 avril au 3 mai, la HES-SO Genève permet au public de s’interroger sur les mobilités au travers d’expositions, concerts, conférences, parcours et happenings.
L’Evénement HES, rendez-vous bisannuel, est tourné vers les enjeux et l’avenir de la région. Il repose sur la créativité et le savoir-faire collectif des écoles de la HES-SO Genève et de leurs réseaux. Les six écoles de l’institution marquent leur implication dans la Cité par un événement public de grande envergure reflétant l’identité spécifique et les valeurs de la HES-SO Genève – ancrage régional, ascenseur social, pluridisciplinarité – et son apport à la communauté.

Aux interstices des réalités économiques et professionnelles d’une part, académiques d’autre part, porteuses de cette double légitimité, les HES incarnent un changement de paradigme dans la formation et constituent une opportunité pour analyser les mobilités au sens large et engendrer de nouvelles actions. Parties prenantes de la HES de Suisse occidentale, les écoles HES genevoises sont implantées dans une réalité unique.

À propos

Mobilité(s)

La mobilité est un sujet vaste que l’on trouve dans tous les recoins de notre société. Elle n’est pas seulement un mouvement physique, c’est une série de pensées, d’expériences, de valeurs présupposées attachées à ce mouvement. La mobilité va des micro-mouvements du corps aux politiques globales en passant par les mouvements migratoires et les développements urbains pensés dans une globalité. Mobilité sociale, mobilité des populations, mobilité technologique, mobilité des espèces, mobilité transfrontalière, etc. Chacune des 6 écoles de la HES-SO Genève donne une signification différente à ce terme.

D’Annemasse à Nyon en passant par la ville de Genève, le Grand Genève n’est pas une utopie, mais une réalité. Sa situation géographique fait de lui un point névralgique en termes économiques, sociaux et politiques, et accélère les besoins de développements de la région. En 2016, lors de la première enquête sur la qualité de vie et le vivre ensemble dans ce territoire, la première préoccupation des habitants était la mobilité. C’est pourquoi cette thématique est reprise en 2018 en traitant la mobilité sous toutes ses formes : Mobilité(s).

Dès le 19 avril 2018, le dialogue entre les écoles de la HES-SO Genève et le public s’ouvrira sous de multiples formes : expositions, concerts, conférences, parcours de mobilité, etc. Des happenings feront leur apparition aux quatre coins du Grand Genève. Des étudiants en nombre investiront l’espace public pour susciter la ré¬flexion. Ils descendront (pacifiquement !) dans la rue, cette rue immobile par son tracé mais lieu de toutes les mobilités, cette rue que les urbanistes planifient, à qui les architectes et paysagistes donnent un visage, sur laquelle les ingénieurs tracent leurs réseaux, les scientifiques y traquent les parti-cules fines, les travailleurs sociaux en font leur terrain, les transports divers sont savamment orchestrés.

 

Remerciements

Ce projet n’aurait pu être réalisé sans un énorme investissement des étudiantes et étudiants des 6 écoles de la HES-SO Genève, et du corps enseignant.

Merci également à tous les acteurs extérieurs à la HES-SO Genève et qui ont participé à la réalisation de cet évènement avec une intensité et une implication hors du commun.

Equipe Street Life:
Laurent Essig (Belandscape), Carole Lesigne et Arnaud Gil (Paysage n’co), Kevin Ramseier et François Moncarey (CENC), Camille Scherrer et Mathieu Monnard (design des masques) Benjamin Essig, Myke Penseyres et Massaki Chraiti (Mykistudio).

L’équipe Street Life dédie cette opération à Laurent Salin, parti bien trop tôt, au lancement du projet.

Les associations d’étudiant-e-s  soutiennent et participent activement à Streetlife: Marie Dayer (HEPIA), Shirly Shnaider et Johanna Mino Matot (HETS), Marie Leu, Laetitia Munitillo et Malaurie Claudet (HEdS), Steeve Gerson et Adrian Muino (HEG), Quentin Darricau, Loïs Decloitre et Mathilda Piwkowski (HEM).